Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
alecma-association.overblog.com

alecma-association.overblog.com

Association lumiere sur l emigration clandestine au Maghreb

Publié le par ALECMA



En réaction aux allégations diffusées par le ministère de l’Intérieur,
selon lesquelles les reconduites de migrants subsahariens opérées la
semaine passée, se seraient produites dans le respect de la dignité
humaine et de la loi, nous voulons affirmer que ces rafles de grande
ampleur, dans plusieurs villes du Nord du Maroc, ont violé toutes les
règles légales et de respect des droits de l’homme.
En effet, ces opérations ont vu des arrestations arbitraires massives,
dans les quartiers où vivent les migrants subsahariens à Tanger, Ksar
El Kébir et Nador, y compris de femmes, d’enfants, et de personnes
en règle, disposant d’un statut de réfugié reconnu. Au cours de ces
arrestations, dans les commissariats, de nombreux migrants ont été
frappés, agressés, se sont vu voler leur portable, leur argent, leurs
papiers. Les migrants arrêtés et refoulés n’ont pas fait l’objet d’une
présentation devant un juge, selon la procédure légale. Certains
parmi eux, dont des mineurs et des femmes, ont été abandonnés
dans une forêt à 35 km de Meknès. Une de ces femmes avait été
contrainte de laisser ses enfants à Tanger. Parmi ceux qui avaient
essayé de passer le grillage de Mellila, femmes et enfants compris,
certains ont été refoulés à Oujda, alors que tabassés et blessés, ils
n’avaient pas été envoyés à l’hôpital et soignés. Dans les opérations
de répression intervenues après Mellila, à Nador, on relèverait deux
morts et plusieurs blessés graves. Parmi ceux qui étaient parvenus à
pa sser le grillage de Mellila, certains ont été livrés illégalement à la
police marocaine. Les refoulements collectifs et massifs ont été
effectués vers la frontière fermée de l’Algérie, où les migrants ont
été abandonnés dans la forêt entre les deux pays.
A cours de la conférence de presse à laquelle nous vous invitons,
nous fournirons des preuves, photos et témoignages directs, de ces
nombreux faits très graves.
Nous, associations de migrants et de soutien aux migrants
subsahariens, dénonçons cette répression aveugle, contraire à toutes
les règles et lois nationales et internationales, approuvée et soutenue
par les politiques migratoires sécuritaires de l’Europe. Nous exigeons
l’arrêt définitif des rafles, arrestations, tabassages, vols, refoulements
collectifs, et la mise en œuvre d’une politique humaine conforme aux


droits de l’homme et à l’africanité du Maroc.

Projet de communiqué de presse

Commenter cet article

Catégories

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog